Le projet de Frère Marie-Pâques

 

 

La chapelle Notre Dame de Nize est un édifice à l’identité forte dans un environnement exceptionnel, au bord de la Nize et dans le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc. Le bâtiment englobant chapelle, clocher, ermitage, aire de pèlerinage et source dite de « Fontaine des yeux », est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 2001. L’arrêté mentionne que « la chapelle de Notre Dame de Nize présente un intérêt d’histoire et d’art suffisant pour en rendre désirable la préservation en raison de la valeur archéologique et architecturale de cet ancien sanctuaire d’origine préromane associé à un ancien culte local perpétué par un pèlerinage à la Vierge, avec notamment la qualité de son clocher à chapiteaux romans primitifs ».

 

L’objectif de Frère Marie Pâques est donc de restaurer ce site de Notre Dame de Nize en plusieurs phases. Tout d’abord la réhabilitation de l'ermitage afin qu’il puisse s’y installer pour y vivre et animer ce lieu dans sa dimension spirituelle mais également touristique. Dans un second temps il souhaite procéder à la restauration du clocher puis de la chapelle.

 

Frère Marie Pâques, ayant occupé pendant 25 années, la fonction d’économe au sein du monastère de l’Abbaye de Lérins a acquis une expérience en matière de rénovation du patrimoine religieux. Il souhaite aujourd’hui, en partenariat avec l’Association Diocésaine de Montpellier, accompagner ce projet ambitieux et redonner vie à ce lieu chargé de spiritualité et d’histoire.

 

Avant d’entreprendre les travaux, il est indispensable de réaliser une étude préalable afin d’effectuer un diagnostic historique, architectural et d’état sanitaire du site. Cette étude réalisée par Aurélie Rouquette (architecte DPLG, architecte du Patrimoine) assistée par Charles Gonzales (économiste de la construction spécialisé Monuments Historiques) débute le 9 novembre 2017 et constitue la premier étape de ce vaste projet.

 

 

La restauration de l'ermitage

 

L'ermitage se compose de trois petites pièces disposées en enfilade.

presbytere7 p

 

 

 

 

 La première fait office de cuisine et salle de bains.

 

 

presbytere8 p

 

 

 

 

 

 

 

La seconde, légèrement plus grande devait être une pièce à vivre. Elle est munie d’une petite fenêtre ouverte sur la façade nord.

 

 presbytere9 p

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dernière pièce est scindée en deux parties dont une devait être occupée par un petit oratoire.

La fenêtre offre une vue sur l’esplanade et la statue de la Vierge qui s’y trouve.

 

La restauration du clocher et de la Chapelle

 

Le clocher

clocher p

 

 

 

 

 

 

 

Le clocher, tout à fait remarquable, est caractéristique de la seconde période de l’art roman en Languedoc.

Il est de plan carré, et surmonté d’un toit à quatre pentes.

 

 

 

 

 

 

 

fenetre p

 

 

 

 

 

 

L’étage supérieur présente quatre baies géminées offrant chacune deux arcs en plein cintres ornés de basalte ;  décoration que l’on trouve fréquemment dans les Hauts Cantons
de l’Hérault et le Minervois.

 

 

 

 

 

 

cloche et croix p

 

 

 

 

L'intérieur de la cloche porte l’inscription :

« Lorsqu’elle frappe nos oreilles,

qu’elle dirige nos cœurs vers le Christ,

Saint Pancrace priez pour nous.

L’an 1762 Marcellin Rivière consul. »

 

 

 

La chapelle

 

Bref historique

Notre Dame de Nize est une chapelle dédiée à la Nativité de la Vierge.

Elle est construite sur un sanctuaire pré-roman dont l’origine remonterait au début du christianisme. Il est fait mention de ce sanctuaire pour la première fois en 1136 au travers d’une bulle papale qui confère à l’abbaye de Joncels la propriété de Sancta Maria de Aniza.

C’est au 13ème siècle, que la chapelle est érigée en prieuré. Elle dépend alors du diocèse de Béziers et est nommée Prior de Transiliaco et Eniza. Le prieuré servit de paroisse jusqu’à la Révolution et englobait les hameaux et fermes environnantes. Plusieurs prieurs se sont succédés à Nize. Le dernier, Antoine Privat, dut prêter serment sur la Constitution civile du clergé, le 30 janvier 1791. C’est ainsi que Nize fut annexé à la paroisse de Lunas.

Au 19ème siècle des ermites remplacent le prieur et s’installent dans le presbytère attenant. Le Vicaire de Lunas assure le service dominical et les pèlerinages du 15 août et du 8 septembre reprennent. 

 

Extérieur

 chevet exterieur p

 

 

 

 

Au premier plan, nous apercevons l’extérieur de l’abside, suivi de la nef en moellons apparents puis de la nef élargie.

 

 

 

 

exterieur p

 

 

 

 

 

La façade de la chapelle côté nord.

 

 

 

 

 

entree p

 

 


L'entrée de la chapelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

Intérieur

interieur ancien p

 

 

 

L'intérieur au siècle dernier.

 

 

 

 

 

interieur p

 

 

L’intérieur d’aujourd’hui est différent de celui que l’on découvre sur les cartes postales anciennes. Le décor peint a disparu, remplacé par un enduit à la chaux. L’autel et la barrière néo-gothique séparant l’abside de la nef, l’autel se trouvant contre l’élargissement de la nef et la statue du Christ ont disparu.

 

 

mobilier p

 

 

Parmi les statues, seules subsistent celle de Saint Roch située dans la chapelle latérale sous le clocher, une vierge à l’enfant dans le chœur, ainsi qu’une copie de la statue dite « Notre Dame de Nize » dont l’original se trouve actuellement à l’église de Lunas.