04 octobre 2019 - Sonia P.

Avant de connaître la fontaine des yeux, j’ai connu et fréquenté la chapelle de N.D. De NIZE lors des messes du 15 août ou du 8 septembre, à l’occasion des visites guidées ou encore d’évènements familiaux fêtés là-bas. Ce lieu est pour moi un havre de paix, un lieu de ressourcement où j’aime venir prier et d’où se dégagent des énergies positives…

Mais, je ne m’étais jamais arrêtée à la fontaine des yeux. Ma fille, à force d’insister, a réussi à m’y faire aller. C’était pour moi une visite touristique et pour lui faire plaisir puisque je n’avais pas de problème aux yeux. Puis, le message transmis par Fr Marie Pâques sur la vierge qui guérit les yeux du cœur et de la foi a fait son chemin en moi…

Un jour où je n’étais pas bien dans ma tête ni dans ma peau, j’ai éprouvé le besoin d’aller à la fontaine des yeux. J’ai été comme attirée par un aimant et je me disais que c’était le seul endroit où je pourrais recevoir une guérison puisque toutes mes prières n’y faisaient rien.

Et là, j’ai véritablement reçu une grâce intérieure !

Après avoir fait le signe de croix, je me suis mis de l’eau sur les yeux et j’ai prié. J’ai demandé à N.D. De NIZE de changer mon regard : d’abord sur moi-même puis sur le monde ; qu’elle me donne le regard de Dieu : un regard bienveillant, plein d’amour ; ce regard qui relève les Hommes ; qui dit à chacun : tu as du prix à mes yeux.

Après quelques minutes, j’ai eu une sensation bizarre : j’avais l’impression qu’il y avait quelqu’un derrière moi, je sentais une présence. Je me suis retournée mais personne. Je ne comprenais pas, je regardais partout autour mais toujours rien.

Je suis restée un moment sur le banc en pierre juste à côté de la fontaine des yeux en continuant de prier et en essayant de faire silence en moi-même pour me mettre à l’écoute de Dieu par l’intermédiaire de N.D. De NIZE. Je ne savais pas quoi penser. Je me disais que ce n’était pas possible ce que j’avais ressenti, que je me faisais des idées mais en même temps j’étais en paix et restais ouverte à tout. Le sentiment dominant qui m’habitait était de la reconnaissance envers N.D. De Nize et de l’émerveillement.

Je suis ensuite retournée devant la statue de la vierge à la fontaine pour rendre grâce pour ce que j’avais vécu, pour ce voile de douceur, de consolation qui c’était posé sur moi. Et, ce n’est que le lendemain, je crois, que j’ai réellement vu une différence dans mon comportement, mon attitude par rapport à moi-même puis aux autres.

Depuis, je me sens bien dans ma peau, je ne me dévalorise plus et ceci me permet d'être plus présente et à l'écoute des autres, plus ouverte, d'accepter la différence, mes défauts, mes imperfections... Je suis aussi plus consciente de mes qualités, de ma valeur et je sais que quoiqu'il arrive j'aurai toujours du prix aux yeux de Dieu et qu'il m'aime !

Je continue maintenant d’aller à la fontaine des yeux pour remercier N.D. De NIZE pour son œuvre en moi.

Je vais terminer par une prière tirée du livre "S'ouvrir à l'amour et au bonheur" de Don Miguel Ruiz, qui exprime bien le chemin qui s'est ouvert en moi et l'état d'esprit qui m'habite.

"Aujourd'hui, Seigneur, aide-moi à recommencer ma vie grâce au pouvoir que donne l'amour de soi. Aide-moi à explorer ma vie, à prendre des risques et à m'aimer inconditionnellement. Fais que j'ouvre mon cœur à l'amour qui est mon droit de naissance, pour que je puisse partager cet amour où que j'aille. Amen."

Sonia